FROM THE GENERAL OVERSEER,

Pastor (Dr) E. O. Abina

GOFAMINT

EMPLOYERS (MASTERS)

“Masters, give your bondservants what is just and fair, knowing that you also have a Master in heaven” (Col 4:1. NKJV)

“Masters, (on your part) deal with your slaves justly and fairly, knowing that you also have a Master in heaven” (Col 4:1. AMP)

Last Sunday, our message centred on what every worker or servant serving under a superior officer should do.  Each is to do his/her work as if it were directly to the Lord who will repay every work done.  An employee or servant should be honest, not lazy or be men-pleaser or a cheat.  Today the message is directed to those who are employers or masters who have servants that serve them – the focus of today’s message is on the duties of employers or masters to their employees or servants.  Thank God for several Christians whom God has so blessed to establish businesses and to hire servants.  I pray that God will bless your businesses and expand your capital base.  The same thing goes with Christians who have servants serving them.  The Bible says that on your own part you should deal with your employees or servants justly and fairly because you also have a Master in heaven – He is the Master of masters.  It is a sin to maltreat your employees or servants.  The God who created and blessed you is the same God who created them.  While it is sinful for your employees to be lazy or cheat you, it is equally sinful for you to treat them unfairly, because God is mindful of them. 

Life’s experience even shows that certain people that were once employees have turned to be employers; the same with servants.  Joseph was once a servant in the house of Portipha, but the situation changed and he became a ruler in Egypt, second in rank to Pharaoh, that means Portipha was under Joseph – are you getting the point?  Nobody can determine what another person would become in life only God who has that power.

He raises the poor out of the dust, And lifts the needy out of the ash heap. That He may seat him with princes – with the princes of His people” (Ps 113:7,8).  The following are some of employer’s duties to their employees:

  •   You should not oppress your employees or servants: “You shall not oppress a hired servant who is poor and needy, whether one of your brethren or one of the aliens who is in your land within your gates” (Deut 24:14) see also Lev 19:13.
  •   Prompt payment of your employees’ wages: “Each day you shall give him his wages, and not let the sun go down on it; lest he cry out against you to the LORD, and it be sin to you” (Deut 24:15).  That is, you should pay the wages of your workers at the agreed dates whether, daily, weekly, fortnightly or monthly, this must be prompt.
  •   You should have consideration for your employees (read John 13:13,14).
  •   You should not exact service without wages: “Woe to him who builds his house by unrighteousness.  And his chambers by injustice, who uses his neighbour’s service without wages, and gives him nothing for his work” (Jer 22:13.  We have been hearing about some unscrupulous human officers or bosses who kept the wages of the workers under them in the bank to accrue large interest for them and left the workers in lack of their daily bread, this is corruption of the highest order; God is going to punish such people.  Don’t try this.  It is wickedness.  God will fight the course of those workers.  It is a sinful practice that provokes God’s wrath.  Don’t take undue advantage of your workers (read James 5:4).  Employers should always remember that no condition is permanent as people generally say.  There were employers that became poor because of the wicked ways they had treated their employees.  I advise all who have those who serve under them to do justice and fair play; they should understand that their employees are human beings like themselves.  As it is certain that employees cannot survive (livelihood) without employers, so also the business of the employers cannot survive without the employees – which means that each is as important as the other.  Therefore be considerate with your employees and servants, so that God may bless you more.

French

PATRONAT/MAITRES
Message en provenance du Surintendant Général
de la MEF (La Mission Internationale de la Foi Evangélique)
Le  Pasteur (Dr.) E.O. Abina

Dimanche 6 Juillet, 2014.

« Maîtres, accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un maître dans le ciel» (Co. 4 :1 ; LSV)).

Le dimanche dernier, notre message était centré sur les devoirs espérés de chaque travailleur ou servant(e) servant sous un officier supérieur. Chacun est espéré faire son travail comme si c’était directement au Seigneur qui repayera tout travail fait. Un employé ou serviteur (servante) doit être honnête, pas paresseux ni faire plaisir aux hommes ni être fraudeur. Aujourd’hui, le message s’adresse à ceux qui sont employeurs ou maîtres qui ont des serviteurs à leur solde – l’accent du message d’aujourd’hui porte sur les devoirs du patronat ou des maîtres envers leurs salarié(e)s ou serviteurs/servantes. Nous remercions Dieu d’avoir tant béni plusieurs chrétiens qui établissent des affaires et engagent des serviteurs/servantes. Nous prions que Dieu bénisse tes affaires et augmente tes fonds de roulement. Il en va de même pour les chrétiens qui ont des serviteurs à leur solde. La Bible dit d’ « accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un maître dans le ciel » – Il est le Maître des maîtres. C’est un péché que de maltraiter tes salarié(e)s ou serviteurs/servantes. Dieu qui t’a créé et béni est le même qui les a créés. De la même manière que c’est un péché pour tes salarié(e)s d’être paresseux et de t’escroquer, il en est ainsi aussi pour toi de les traiter de façon injuste car Dieu songe à eux, fait grand cas d’eux.

L’expérience de la vie montre que certaines personnes qui, une fois, étaient salarié(e)s sont devenues des employeurs et vice-versa. Joseph était une fois serviteur dans la maison de Potiphar, mais cette situation changea et il devint gouverneur en Egypte, le deuxième dans la hiérarchie après Pharaon, ce qui revient à dire que Joseph avait Potiphar sous ses ordres. Saisis-tu ici le point que nous faisons? Personne ne peut déterminer ce qu’autrui deviendra dans la vie sauf Dieu qui en a le pouvoir.

« De la poussière il retire le pauvre, du fumier il relève l’indigent, pour les faire asseoir avec les grands, avec les grands de son peuple » (Ps 113:7-8). Voici quelques-uns des devoirs du patronat envers leurs salarié(e)s :

  • Tu ne dois pas opprimer tes salarié(e)s ou serviteurs/servantes: «Tu n’opprimeras point le mercenaire, pauvre et indigent, qu’il soit l’un de tes frères, ou l’un des étrangers demeurant dans ton pays, dans tes portes » (De 24:14) cf. aussi Lév. 19:3.
  • Le paiement prompt du salaire de tes salarié(e)s : « Tu lui donneras le salaire de sa journée avant le coucher du soleil; car il est pauvre, et il lui tarde de le recevoir. Sans cela, il crierait à l’Éternel contre toi, et tu te chargerais d’un péché » (De 24:15). Cela voudrait dire que tu dois payer le salaire de tes travailleurs aux dates convenues soit la journée, la semaine, toutes les deux semaines ou au mois; cela doit être fait de façon prompte.
  • Tu dois avoir de la considération pour tes salarié(e)s. Lire Jean 13:13-14.
  • Ne jamais engager (le service d’) une personne sans salaire : « Malheur à celui qui bâtit sa maison par l’injustice, et ses chambres par l’iniquité; qui fait travailler son prochain sans le payer, sans lui donner son salaire » (Jér 22:13). Nous avons appris qu’il y a certains officiers ou patrons sans scrupules qui gardent en banque le salaire de ceux qui travaillent sous eux dans le but de s’attirer un grand taux d’intérêt et d’abandonner leurs travailleurs privés de leur pain quotidien. C’est là de la corruption à outrance. Dieu punira de telles personnes. Ne t’aventure pas dans une telle chose. C’est de la méchanceté. Dieu défendra la cause de tels travailleurs. C’est une pratique mauvaise qui provoque la colère de Dieu. Ne profite pas de tes travailleurs. (Lire Jacques 5 :4). Le patronat doit savoir qu’aucune condition n’est permanente comme les gens le disent généralement. Il y a des patrons qui sont devenus pauvres par suite de la mauvaise façon dont ils avaient traité leurs salarié(e)s. Nous conseillons à tous ceux qui ont des gens qui travaillent sous eux de leur accorder ce qui est juste et équitable; ils doivent se rendre compte que leurs salarié(e)s sont aussi des êtres-humains comme eux.  Comme il est certain que les employé(e)s ne peuvent pas survivre (gagne-pain) sans les patrons de la même manière, les derniers ne peuvent pas aussi survivre sans les salarié(e)s – ce qui veut dire que chacun est aussi important tout comme l’autre. Sois donc prévenant envers tes salarié(e)s et tes serviteurs ou servantes afin que Dieu te bénisse davantage.

Social Share

Leave a Reply

Your email address will not be published.

eskişehir eskort - escort