FROM THE GENERAL OVERSEER,

Pastor (Dr) E. O. Abina

GOFAMINT

LOVE YOUR NEIGHBOUR, AND YOUR ENEMY

 
 
“And the second, like it, is this: ‘You shall love your neighbour as yourself.’ There is no other commandment greater than these.”…  “You have heard that it was said, ‘You shall love your neighbour and hate your enemy.’ But I say to you, love your enemies, bless those who curse you, do good to those who hate you, and pray for those who spitefully use you and persecute you, that you may be sons of your Father in heaven; for He makes His sun rise on the evil and on the good, and sends rain on the just and on the unjust. For if you love those who love you, what reward have you? Do not even the tax collectors do the same? And if you greet your brethren only, what do you do more than others? Do not even the tax collectors do so?  Therefore you shall be perfect, just as your Father in heaven is perfect” (Mark 12:31, Matt. 5:43-48 NKJV)
 
 

Here we come to the dimension of love, where most of us react differently. We consider loving God reasonable, loving our fellow Christian brothers & sisters appropriate, loving one’s neighbour necessary, but what sense does it make to love one’s enemy? This is how our human nature reacts to the issue, but we should not forget that as Christians, we have been delivered from the power of darkness and conveyed to the kingdom of God’s Son. (Col.1:13). So we can do what the natural man cannot do. The lawyer who came to Jesus and thought he had passed the test of what to do to inherit eternal life, asked Jesus, “And who is my neighbor” to justify himself, that led Jesus to tell the parable of what is probably known as the parable of the good Samaritan, which teaches us that anyone who needs our help is our neighbour at any point in time. It does not necessarily mean those who live in our neighbourhood. There is no human being who is self-sufficient. Each of us needs the help of others in life. 
 
We should treat others as human beings like ourselves. A life that does not touch others is an empty life and not worthliving. The Children of God are quite different from the children of the devil. The way we demonstrate this is what we do to others. Loving and praying for our enemies is one aspect of Christian life that many Christians consider impossible. But the fact remains that God will not ask us to do what is impossible. If He asks us to do something He has already made provision for us to enable us to do that thing if we can trust him and comply. The Lord Jesus who taught this lesson demonstrated that even when He was on the cross where He prayed for His enemies” …Father forgive them for they do not know what they do…” (Lk.23:34) Stephen while being stoned to death, prayed for his enemies, “Lord, do not charge them with this sin”. (Acts 7:60b) When we are filled with the Spirit of God and we follow Him to lead and control our lives we will make a difference in our world and relate to humans as our Father in heaven who sends His rain on the just and the unjust, and makes His sunshine on the good and the evil. Christians are partakers of divine nature (II Pt.1:4) which other religions have no access to. 
 
Let us pray to God to help us live an exceptional and examplary life that would glorify Him and He will do that as long as we are willing. Do not forget to be perfect in love as your Father in heaven. Remain blessed.

 

French

AIME TON PROCHAIN ET TON ENNEMI
Message en provenance du Surintendant Général
de la MEF (La Mission Internationale de la Foi Evangélique)
Le  Pasteur (Dr.) E.O. Abina
 
Dimanche 18 Mai, 2014.
 
« Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là.
Vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait». 
(Marc 12:31; Matt. 5:43-48).
 

Nous abordons ici la dimension de l’amour à laquelle beaucoup d’entre nous réagissent différemment. Nous considérons le fait d’aimer Dieu comme étant raisonnable, d’aimer nos frères et sœurs chrétiens compagnons comme étant approprié, d’aimer notre prochain comme étant nécessaire, mais qu’est-ce ça signifie d’aimer son ennemi? Voilà la façon dont réagit notre nature humaine face à cette question. Cependant, nous ne devons pas oublier qu’en tant que chrétiens, nous avons été délivrés de la puissance des ténèbres et  transportés dans le royaume du Fils de Dieu. (Col.1:13). Nous pouvons donc faire ce que l’homme naturel ne peut pas faire. Le docteur de la loi qui vint auprès de Jésus et qui pensait qu’il avait passé le test de que faire pour hériter la vie éternelle, demanda à Jésus : «Et qui est mon prochain?» pour se justifier, ce qui conduit Jésus à dire cette parabole qui est sans doute connue comme la parabole du bon Samaritain, qui nous enseigne que quiconque désire de l’aide de nous et à n’importe quel moment, celui-ci est notre prochain.  Cela ne veut pas nécessairement dire ceux qui vivent dans notre voisinage. Il n’existe pas d’être humain qui soit auto-suffisant. Chacun de nous a besoin de l’aide d’autrui dans la vie.    
 
Nous devons traiter les autres comme étant des êtres humains comme nous-mêmes. Une vie qui n’affecte pas une autre (positivement) est une vie vide et qui ne mérite pas d’être vécue. Les enfants de Dieu sont assez différents de ceux du diable. La façon dont nous démontrons cela est ce que nous faisons aux autres. Prier et aimer ses ennemis est l’un des aspects de la vie chrétienne que beaucoup de chrétiens considèrent impossible. Mais il faut bien reconnaître que Dieu ne nous demandera pas de faire l’impossible. S’il nous demande de faire quelque chose, il a déjà pris des dispositions pour que nous soyons en mesure de faire cette chose si nous lui faisons confiance et que nous obtempérons. Le Seigneur Jésus qui enseigna cette leçon, démontra cela même quand il était sur la croix où il pria pour ses ennemis « … Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font…» (Luc 23:24). Etienne, pendant qu’on le lapidait, pria pour ses ennemis « Seigneur, ne leur impute pas ce péché!» (Actes 7:60b). Quand nous sommes remplis de l’esprit de Dieu et que nous le suivons pour qu’il conduise et contrôle notre vie, nous ferons la différence dans le monde et nous entretenons des relations avec les humains à l’instar de notre Père qui est aux cieux et qui fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes et fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons. Les chrétiens sont les participants de la gloire divine (2 Pierre 1:4) à laquelle les autres religions n’ont pas accès.
 
Prions à Dieu de nous aider à vivre une vie exceptionnelle et exemplaire qui le glorifierait et il ferait cela aussi longtemps si nous sommes bienveillants. N’oublie pas d’être parfait en amour comme l’est ton Père qui est aux cieux. Sois béni. Amen.      
 

Social Share

Leave a Reply

Your email address will not be published.

eskişehir eskort - escort