FROM THE GENERAL OVERSEER,

Pastor (Dr) E. O. Abina

GOFAMINT

LOVE FOR ONE ANOTHER 

 
 
“A new commandment I give to you, that you love one another; as I have loved you, that you also love one another.  By this all will know that you are My disciples, if you have love for one another.”…  Beloved, let us love one another, for love is of God; and everyone who loves is born of God and knows God. He who does not love does not know God, for God is love” (John 13:34,35;1John4:7,8).
 

Love for one another is imperative, it is not optional. The world today is yet to see this aspect fully demonstrated among us Christians. We confess and address our christian fellows as brothers and sisters and of course so we are “But you must not be called ‘Teacher,’ because you have only one Teacher, and you are all brothers and sisters together. Matt.23:8. But in love we fail. This saddens the heart of our God and Savior Jesus Christ who carried our sin, our shame, our curse, our infirmity and suffered the penalty which our sin deserved. We only say I love you but how do we demonstrate that love of God to our fellow Christians? It is high time we demonstrated that un-conditional love which God demonstrated to us to our Christian brothers and sisters (see Rm.5:8). 
 
The most important and distinguishing mark of Christianity is love. Sincere love for one another without hypocrisy. Whether we believe it or not God is not among a congregation or church where there is no love. He is not among the so-called Christians where one suspects the other or where one does not feel secure in the hand of his/her Christian brother or sister. In fact there is no difference between life among believers and unbelievers. Everyone should examine himself/herself and ask this question. Do I  love my Christian fellows as I love my biological brothers and sisters? Do I feel secure with my fellow Christian brothers and sisters? Do my fellow brothers and sisters in our church feel secure with me? Do I receive my fellow Christians as Christ received me when I was a sinner and came to Him? These and other pertinent questions we need to ask ourselves and be able to sincerely answer them. We are loved to love others, Rm.15:7 Therefore, accept each other just as Christ has accepted you so that God will be given glory.
 
Everyone desires to be loved. Why some churches are empty today is because love is not there. Some churches are full to capacity but it is just a society or market place where everybody buys or sells and go away, nobody cares for others. Do not accuse anyone that he/she does not love, let it start from you. If you meet someone and greet that person with a smile that same person will respond with a smile. The same thing if you love others, they also will love you. And more than that, the love which Christ said we should have for one another is unconditional- whether you are loved by that person or not. That is God’s kind of love and that is the kind of love that He commands us to demonstrate to one another. Impossible! No it is not impossible. When we were yet unsaved we hated one another because we were under the influence of Satan; his spirit was in us. But now that we are children of God, saved, sanctified and filled with God’s Holy Spirit, that Holy Spirit produces the fruit of love in us for others as we yield and surrender ourselves to Him. (Rm. 5:5;8:14) Brethren let us love one another as God and Christ love us.

French

L’AMOUR POUR LES UNS LES AUTRES
Message en provenance du Surintendant Général
de la MEF (La Mission Internationale de la Foi Evangélique)
Le  Pasteur (Dr.) E.O. Abina

 

 

« Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.
Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour » (Jean 13:34-35; 1Jean 4:7-8).

 
L’amour pour les uns les autres est impératif et non pas facultatif. Le monde de nos jours n’a pas encore vu cet aspect démontré parmi nous les chrétiens. Nous confessons et nous nous adressons à nos chrétiens compagnons comme frères et sœurs et certes c’est ce que nous sommes : « Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères» (Mt. 23:8). Mais nous échouons dans le domaine de l’amour (fraternel). Cela attriste le cœur de notre Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ qui a ôté nos péchés, notre honte, notre malédiction, notre infirmité et souffrit la pénalité de nos péchés. Nous disons seulement je t’aime, mais comment démontrons-nous cet amour de Dieu envers nos frères chrétiens? Il est temps, grand temps que nous démontrions cet amour inconditionnel que Dieu nous a démontré envers nos sœurs et frères chrétiens.  (Voir Ro. 5:8).
 
La marque distinctive la plus importante du christianisme est l’amour. L’amour sincère envers les uns les autres sans hypocrisie. Quoique nous le croyions ou pas, Dieu n’habite pas dans une congrégation ou une église où il n’y a pas d’amour. Il n’est pas parmi les soi-disant chrétiens où l’un suspecte l’autre ou l’un ne sent pas en sécurité dans les mains de sa sœur ou de son frère chrétien. En fait, il n’y a pas de différence entre la vie parmi les croyants et les non-croyants. Nous devons chacun nous examiner et nous demander : Est-ce que j’aime mes chrétiens compagnons de la même façon que j’aime mes frères et sœurs biologiques ? Suis-je en sécurité avec mes sœurs et frères compagnons en Christ? Est-ce que mes frères et sœurs dans l’église se sentent-ils en sécurité avec moi? Est-ce que je reçois mes chrétiens compagnons comme Christ m’a reçu quand j’étais pécheur et que je suis venu à lui? Nous avons besoin de nous poser ces questions et d’autres qui en sont pertinentes lesquelles nous devons être en mesure de répondre sincèrement. Nous sommes aimés pour aimer les autres. (Ro.15:7) : « Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu »
Chacun désire être aimé. La raison pour laquelle certaines églises sont vides aujourd’hui, c’est parce qu’il n’y existe pas d’amour. Certaines églises sont archicombles mais elles représentent une société ou une place de marché où tout le monde achète ou vend et s’en va. Nul ne s’occupe d’autrui. N’accuse personne qu’il/elle n’aime pas, que cela commence par toi-même. Si tu rencontres quelqu’un et que tu salues la personne avec un sourire, cette personne te répondra par un sourire. Il en est de même que si tu aimes les autres, ils t’aimeront aussi. Et plus que ça, l’amour que Christ nous demande d’avoir pour les autres est inconditionnel – soit que tu sois aimé de la personne ou pas. C’est là le genre d’amour de Dieu et c’est le type d’amour qu’il nous ordonne de démontrer les uns envers les autres. Impossible? Non, ce n’est pas impossible. Quand nous n’étions pas encore sauvés, nous nous haïssions les uns les autres car nous étions sous l’influence de Satan ; son esprit était en nous. Mais maintenant que nous sommes enfants de Dieu, sauvés, sanctifiés et remplis du Saint-Esprit, ce Saint-Esprit produit en nous le fruit de l’amour pour les autres comme nous cédons et nous nous livrons à lui. (Ro. 5:5; 8:14). Frères, aimons nous les uns les autres comme Dieu et Christ nous aiment.       
 

 

Social Share

Leave a Reply

Your email address will not be published.

eskişehir eskort - escort