FROM THE GENERAL OVERSEER,

Pastor (Dr) E. O. Abina

GOFAMINT

nurture_3080_sinage

NURTURE !

Sunday 28th February, 2016.

Luke 15:7a  “I say unto you, that likewise joy shall be in heaven over one sinner that repenteth”,

When a child is born, midwives want to hear a sound, the cry of a baby. This assures them that the baby is a viable one. If this does not happen, they take other measures to ensure that the baby lets out a cry. When a sinner has a genuine repentance, there is a godly sorrow for his sins, a remorseful heart for having offended God and a determination for change. This can be likened to the cry which envelopes the lips of a viable new born.

Although the child cries, the arrival of a child into the world is often welcomed with joy and celebration. This addition into the family brings lots of excitement given that the mother is relieved for being able to carry the child to full term and deliver; her efforts have not been in vain. Jesus observed in John16:21  “A woman when she is in travail hath sorrow, because her hour is come: but as soon as she is delivered of the child, she remembereth no more the anguish, for joy that a man is born into the world”.

So is the joy that fills the heart of a faithful soul winner. A newly born again child of God causes celebration not only in the church but also in heaven (Luke 15:7a). That is why the church must not be lukewarm but rather enthusiastic with joy and must celebrate when a new comer joins the church. We must not be pushed and pulled but we must welcome them with joy and excitement. For heaven is celebrating already! We celebrate because we value the new addition to the family of God, given that someone has just been rescued from the claws of Satan and his kingdom. Halleluyah!

The value we place on the new believer must translate into responsibility, when a child is born, it is an added responsibility to the family. Responsible parents will care, feed, protect, pray and clothe the child. If when a child is born, the child is left to fend for himself, he will only die in a matter of days. This is what happens to newly born again Christians who are not properly followed up by members. They come only a few times, then they go back into the world because they have not been properly followed up. When we feel that following up believers is the responsibility of a particular group in the church, we will make the work of God suffer and may lose a soul that is precious to Christ and his kingdom. Apart from the follow up efforts of the church, the pastor must make a personal effort to phone the new believer during the week and pray with him or her. A new believer is like a seed that must be watered because when the seed becomes a plant, it can then reach out with its own roots and can draw nutrients from the soil and then grows to become a big tree. If it is a fruit bearing tree, it will also produce fruit and seeds which may reproduce and as the cycle continues, it may become a mighty forest.

The spiritual development of newly born again believers should be our primary concern. Firstly, we must follow them up, acquaint ourselves with them, collect their information, phone them. Secondly, we must pray for them. Paul said in Gal 4:19  “My little children, of whom I travail in birth again until Christ be formed in you”, We must intercede for their souls; prayer makes things better and it makes better things. Thirdly, we must share with them materials that are needed for their spiritual growth. The four spiritual laws is a good example of a Christian material that can help a newly born believer to grow.

As a physical baby needs to be fed, the new believer must also desire to be fed with the word of God. 1Peter2:2  “As newborn babes, desire the sincere milk of the word, that ye may grow thereby”: This is the hunger that characterized this church when we started. We are committed to discovering the truths of God’s word and teaching people to become strong, mature believers, fit for heaven.

Newborn babes also need to be taught by example. Are our lives drawing people to God or driving them away from Him? Do young believers desire to make us a role model or are we the finest example of hypocritical Christians?

Finally, let us show a genuine, undiluted love towards them and also care for them, We are a loving people, we all have the capacity to love. Jesus said: Mat 25:35-36  “For I was an hungred, and ye gave me meat: I was thirsty, and ye gave me drink: I was a stranger, and ye took me in: Naked, and ye clothed me: I was sick, and ye visited me: I was in prison, and ye came unto me”.

Mat 25:40  “And the King shall answer and say unto them, Verily I say unto you, Inasmuch as ye have done it unto one of the least of these my brethren, ye have done it unto me”.

Let us pray:

  1. Dear Lord, let me not be guilty of negligence.
  2. Father, I receive the grace to follow up and nurture believers.
  3. Father, help me to be a positive role model.

 

French

FORME!

Message en provenance du Surintendant Général

de la MEF (La Mission Internationale de la Foi Evangélique)

Le Pasteur (Dr.) E.O. Abina

 

Dimanche 28 Février, 2016.

 

« De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent ». (Luc 15:7a).

 

Quand un enfant nait, les sages-femmes veulent entendre de lui un bruit, le cri d’un bébé. Cela leur donne l’assurance que ce bébé est viable. Si cela n’a pas lieu, elles prennent d’autres mesures pour s’assurer que le bébé produise un cri. Quand un pécheur fait l’objet d’une repentance sincère, il y a un chagrin pieux pour ses péchés, un cœur plein de remords pour avoir offensé Dieu et une détermination à changer. Cela peut être comparé au cri qui environne les lèvres d’un nouveau-né viable. Quoique l’enfant pousse des cris, l’arrivée au monde d’un bébé est souvent accueillie avec joie et célébration. Cette addition à la famille apporte beaucoup d’excitation et de célébration étant donné que la mère se sent soulagée d’avoir porté le bébé jusqu’à terme et d’avoir enfanté car ses efforts n’ont pas été vains. Jésus observa dans Jean 16:21 « La femme, lorsqu’elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue; mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde»

 

Il en est ainsi de la joie qui remplit le cœur d’un gagneur d’âme sincère. Un enfant de Dieu nouveau-né est cause de célébration non seulement dans l’église mais aussi dans le ciel. (Luc 15:7a). C’est pourquoi l’église ne doit pas être tiède mais plutôt enthousiaste et doit célébrer quand un nouveau venu se joint à l’église. Nous ne devons pas nous laisser tirer ou pousser mais devons les accueillir avec joie et excitation. Car le ciel s’en réjouit déjà. Nous célébrons car nous attachons beaucoup de valeur à la nouvelle addition à la famille de Dieu étant donné que quelqu’un/une vient d’être arraché(e) des griffes de Satan et de son royaume. Alléluia!

La valeur que nous attachons au nouveau croyant doit se traduire en une responsabilité. Quand un enfant nait, c’est une responsabilité de plus pour la famille. Les parents qui se veulent responsables prendront soin de l’enfant, en le nourrissant, le protégeant, l’habillant et en priant pour lui. Si au moment où l’enfant nait, il est laissé à lui-même, il ne mourra que dans l’espace de quelques jours. C’est ce qui se passe chez les chrétiens nouveau-nés quand ceux-là ne sont pas bien suivis des membres. Ils ne viendront que pour quelques moments et repartiront après dans le monde car ils n’ont pas fait l’objet d’un suivi propre. Quand nous pensons que suivre les croyants est la seule affaire d’un groupe quelconque dans l’église, nous ne ferons que faire souffrir l’œuvre de Dieu et finirons par perdre cette âme si chère à Christ et à son royaume. En plus des efforts de suivi de l’église, le pasteur doit faire des efforts personnels d’appeler le nouveau croyant au cours de la semaine et prier avec lui. Un nouveau croyant est comme une semence que nous devons arroser car quand elle devient une plante, elle peut étendre ses racines à elle et peut tirer des nutriments du sol et ensuite grandir pour devenir un grand arbre. Si c’est un arbre fruitier, il produira ainsi des fruits et des graines qui pourraient de même se reproduire; et comme le cycle continue, il pourrait devenir ensuite une grande forêt.

 

Le développement spirituel des croyants nouveau-nés doit être notre préoccupation majeure. Primo, nous devons faire un suivi, nous familiariser avec eux, recueillir des informations d’eux et leur donner des coups de fil. Secundo, nous devons prier pour eux. Paul dit dans Galates 4:19 : « Mes enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous». Nous devons intercéder en faveur de leurs âmes; la prière améliore les choses et fait de meilleures choses. Tertio, nous devons partager avec eux des matériels dont ils ont besoin pour leur croissance spirituelle. Le livre intitulé ‘The four spiritual laws’ littérairement traduit ‘Les quatre lois spirituelles’ est un bel exemple de matériel chrétien susceptible d’aider à la croissance du croyant nouveau-né.

De même qu’un bébé physique a besoin d’être nourri, le nouveau croyant doit aussi désirer d’être nourri à la parole de Dieu. 1Pierre 2:2 « Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut». C’est cette soif qui avait caractérisé cette église au début. Nous sommes dévoués à la découverte des vérités de la parole de Dieu en enseignant les gens à devenir des croyants forts, mûrs et dignes du ciel. Des enfants nouveau-nés ont aussi besoin d’être enseignés en prêchant d’exemple. Notre vie fait-elle emmener les gens à Dieu ou les repousse-t-elle de lui ? Les jeunes croyants désirent-ils faire de nous leur modèle ou sommes-nous de bels exemples de chrétiens hypocrites?

 

Finalement, montrons à leur faveur un amour pur et authentique et prenons soin d’eux. Nous sommes des gens aimants et avons la capacité d’aimer. Jésus dit  dans Matthieu 25:35-36 « Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; j’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi».

 

Matthieu 25:40 « Et le roi leur répondra: je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites».

 

Axes de Prière :

  1. Seigneur bien-aimé, que je ne sois coupable d’aucune négligence.
  2. Père, je reçois la grâce de suivre et de former les croyants.
  3. Père, aide-moi à être un modèle positif.

 

Social Share

Leave a Reply

Your email address will not be published.

eskişehir eskort - escort